• à vélo : 2h - Difficulté Facile
  • Distance : 24km
  • Dénivelé : 230m
  • Public : Sportifs
A l’écart des grands axes de circulation, le vélo est ici le partenaire idéal pour aller picorer nombre de trésors patrimoniaux de la région. Pas d’exploit sportif, l’esprit est plus à la découverte des lieux, d’un village à l’autre, du hameau paisible à la cité cosmopolite. Tout juste une côte plus longue que les autres sur les flancs du Jara, qu’un VAE vous aidera à surmonter sans coup férir si vous faîtes le choix du circuit long par les vignes d’Irouléguy. Mais toujours prendre le temps de s’émerveiller devant l’architecture traditionnelle ou les vignes en terrasse, faire vivre la mémoire des Romains ou des pèlerins médiévaux, profiter d’un point de vue sur la citadelle de Garazi, goûter aux délices sucrés ou salés des productions locales. Un itinéraire qui conviendra au plus grand nombre, pour épicuriens sur deux roues.
Itinéraire
  • Etape 1 :

    D’Estérençuby à Saint-Jean-le-Vieux Depuis la mairie d’Estérençuby, emprunter la route vers Saint-Michel et Saint-Jean-Pied-de-Port sur 3 km (D 301). Après la petite gorge de Zuziñate, passer entre deux prés puis bifurquer à droite sur une route secondaire, fléchée « Aincille » (montée raide) et, 100 m après, la garder à gauche en montée. Laisser plus loin à gauche l’accès à la ferme-gîte d’Ahadoa et continuer à droite sur la voie principale, qui ondule sur les collines. Une croix en pierre annonce l’entrée dans le bourg d’Aincille ; tout droit, passer juste sous l’église (6,3 km) et, sur la placette (restaurant Pecoitz), aller à gauche et très vite à droite (croix) en direction de Saint-Jean-le-Vieux. La route sort du village et descend dans une vallée. En bas, tourner à gauche chemin d’Urrutia sur la rive gauche du Laurhibar. Aux fermes d’Urrutia, bifurquer à droite, passer sur le pont et remonter aussitôt à droite vers le centre de Saint-Jean-le-Vieux. Juste après le site de l’oppidum, tourner à droite pour descendre vers le lavoir, puis remonter vers l’église et le carrefour central du village.
  • Etape 2 :

    Vers Ispoure Au centre de Saint-Jean-le-Vieux (9,3 km), traverser le carrefour de l’église vers une placette dallée avec vieux fronton et croix en pierre. Près d’elle, emprunter à gauche une ruelle (chemin de Saint-Jacques et EV3). Sortir du bourg par cette route de campagne, jusqu’à ce qu’elle passe sous la D933. Aussitôt après le tunnel, virer à gauche sur une nouvelle route. Aller ensuite tout droit au carrefour en croix, puis à gauche à l’intersection en T (stop). A la troisième intersection en Y, insister à gauche (chemin de Larre Zabaleta). Rouler toujours droit au stop suivant, en passant devant la CAPB, puis une ferme. Traverser ensuite la D22 (abribus) pour suivre en face la rue Gain Alde. En tournant à gauche 150 m plus loin (12,1 km), traverser tout le quartier Gain Alde et parvenir sur les hauteurs d’Ispoure.
  • Etape 3 :

    D’Ispoure à Saint-Jean-Pied-de-Port Du parvis de la table d’orientation d’Ispoure (13,2 km), descendre à droite vers l’église et le centre du village. Au bas de la descente, emprunter le pont et 30 m après, l’intersection marque le point de décision entre circuit court et circuit long (13,6 km) : pour l’option courte, choisir à gauche la route Ardoinia (laisser à droite la route Mitxadoi). Garder trois fois à gauche la route principale pour passer un nouveau pont et traverser une voie ferrée. Rouler tout droit au milieu des maisons, puis entre les prés. A l’entrée de Saint-Jean-Pied-de-Port (école), tourner à droite rue Sainte-Eulalie. 100 m après, attention à bien prendre à gauche un chemin étroit entre deux murets. Il longe la Nive et débouche directement place de la mairie et de l’office de tourisme (15,5 km). Retour à Estérençuby identique avec le circuit long.
  • Etape 4 :

    Retour à Estérençuby Depuis l’office de tourisme de Saint-Jean-Pied-de-Port (33 km), remonter le boulevard sur 100 m, puis, face aux terrasses de cafés, bifurquer complètement à droite sur une contre-allée pour entrer dans la vieille ville fortifiée par la Porte de France. Remonter ensuite à gauche la rue pavée (vélo à la main si trop de monde) et sortir des remparts par la Porte Saint-Jacques, puis la rue dans la continuité. Au carrefour en croix, emprunter la D401 vers la droite, jusqu’à Çaro. Après un faux-plat montant, traverser le cœur du village de Çaro entre église, fronton et maisons anciennes. Au carrefour de sortie, suivre à droite la route fléchée « Saint-Michel ». Une descente franche conduit à ce nouveau village, que l’on traverse. Devant l’hôtel Xoko Goxoa, suivre vers la gauche la D301 pour revenir vers Estérençuby. A la sortie de la gorge de Zuziñate (40,5 km), quitter la départementale pour une voie secondaire sur la droite ; elle emprunte un pont et se promène sur la rive opposée, traversant quelques habitations. Une dernière descente plonge directement vers l’hôtel Andreinia et le cœur d’Estérençuby.
A ne pas manquer
  • Cité ancienne
    Cité ancienne (Patrimoine bâti)

    Dès le franchissement du pont sur le Laurhibar, le patrimoine de Saint-Jean-le-Vieux est mis à l’honneur par une série de panneaux didactiques qui méritent de poser pied à terre. Dans l’ordre d’apparition (et historique), vous en saurez plus sur un ancien camp romain du Ier siècle (avec vestiges d’un bâtiment thermal) situé sur une voie traversant les Pyrénées. Un peu plus haut, remarquez la motte féodale d’un château du XIe siècle, un lavoir traditionnel du XIXe siècle ou encore l’originale maison Basusenia.

  • Le vignoble d'Irouléguy
    Le vignoble d'Irouléguy (Dégustation)

    Lat / Long : 43.17413 / -1.24204 Unique vignoble du Pays basque français, mais aussi l’un des plus petits vignobles de France, le vignoble d’Irouléguy n’en est pas moins ancien, puisqu’il a été crée au XIIe siècle par les moines de Roncevaux pour approvisionner en vin les pèlerins sur la route de Saint-Jacques-de Compostelle. Les cépages tannat et cabernet franc tapissent les terrasses ensoleillées de la vallée de Garazi et le vin rouge ou rosé d’Irouléguy bénéficie d’une appellation d’origine protégée (AOP).

  • Le dolmen d’Artxuita (Site naturel)

    Comme de nombreux monuments de la région, le dolmen d’Artxuita (dans un pré sur la droite) est un témoin du Néolithique. Partiellement effondré (la dalle de couverture gît en trois fragments), il est tout de même assez imposant, centré sur un tumulus de 11 m de diamètre, et composé de dalles de grès local. Situé sur un terrain privé, veillez à respecter les lieux.

Points d’attention / Informations :

Cet itinéraire de randonnée est sur une zone pastorale, merci de prendre connaissance des bons gestes à adopter.

Points d’attention :

  • Zone pastorale : fermer les barrières, ne pas effrayer les animaux, tenir les chiens en laisse. Passez toujours à distance raisonnable du bétail.- (;)
  • Gorge de Zuziñate, route étroite et passante (43.11438;-1.20914)
  • Ispoure, traversée et bordure de la D918 sur 450 m (43.19415;-1.25621)
  • Uhart-Cize, section en bordure de la D918 sur 800 m (43.16664;-1.24606)

Itinéraires à proximité

Hébergements à proximité

Agenda