• à pied : 2h - Difficulté Facile
  • Distance : 5km
  • Dénivelé : 200m
  • Public : Tous publics
Comme un rempart naturel, la montagne d’Handiaga domine directement le village d’Estérençuby et le protège l’hiver des vents frais venus du nord. A la belle saison, ces crêtes sont une formidable opportunité de randonnée panoramique entre vallée de Garazi et haute vallée de la Nive. En partant des prés perchés d’Ernaga, fréquentés par les brebis manech, cet itinéraire entreprend le tour du sommet de Gatarre, l’une des éminences de cette dorsale directement connectée avec le ciel et les horizons lointains. Les points de vue sont remarquables en toutes directions et la balade agrémentée de rochers insolites et autres monolithes de poudingues. Mais aussi de la découverte du dolmen de Buluntza, prouvant que ces sentiers sont foulés par l’homme pasteur depuis la nuit des temps.



Itinéraire
  • Etape 1 :

    Des bordes d’Ernaga au pic de Gatarre Du parking d’Ernaga (590 m), emprunter la route à flanc de montagne durant une quinzaine de minutes. Accordant de beaux points de vue sur les sommets de la commune, elle descend légèrement vers le lit d’un ruisseau puis remonte sur l’autre rive au col d’Handiaga : ignorer un premier chemin à gauche pour emprunter à droite, au niveau du col (enclos à bétail), un bon chemin empierré (vue sur Garazi). Monter ainsi entre deux clôtures, en dépassant une aire d’équarrissage. La piste contourne une bosse par la droite et atteint une intersection en Y (698 m) : emprunter le chemin de droite (abreuvoir). 100 m après, au second Y, quitter la piste pour suivre en face un chemin herbeux qui monte directement vers une crête. Une fois sur le dôme herbeux, longer la crête vers la droite, jusqu’à atteindre le sommet sud de Gatarre (761 m), en louvoyant entre les blocs rocheux.
  • Etape 2 :

    Du pic de Gatarre au dolmen de Buluntza Après avoir apprécié le large point de vue du Gatarre, de Garazi au pic d’Orhy, revenir sur vos pas jusqu’au dôme nord (755 m). Laisser à gauche le chemin emprunté à l’aller, traverser le sommet et descendre côté nord, dans l’herbe, jusqu’à une piste empierrée. La suivre vers la droite, en descente (panoramique). Parvenir à un large col ; 50 m avant la grange de Buluntza, ignorer pour l’instant un sentier sur la droite (670 m) pour rejoindre la grange éponyme et, quelques dizaines de mètres plus loin, l’entrée d’un pré clôturé d’où l’on peut observer sur la gauche le dolmen de Buluntza.
  • Etape 3 :

    Retour aux bordes d’Ernaga Du dolmen de Buluntza, revenir vers la grange voisine et choisir, juste après, le sentier sur la gauche. Il chemine à flanc de montagne, en légère descente. Une dizaine de minutes après (614 m), appuyer sur la droite pour garder le sentier qui parcourt la montagne à l’horizontale. Après un passage entre de curieux monolithes rocheux (éperons), le sentier change de versant et prolonge sa progression à flanc de montagne, désormais côté sud du Gatarre (vue sur Okabe et Errozate). Prochain objectif, un petit rocher pointu, puis longer un pré clôturé pour retrouver le parking quelques mètres plus bas.
A ne pas manquer
  • Roche Poudingue
    Les roches en poudingue (Site naturel)

    Sur le sommet du pic de Gatarre, mais aussi sur la suite de la randonnée, vous pourrez observer de curieux rochers, massifs ou élancés, isolés ou groupés. On peut y distinguer des galets ronds formant d’étonnantes boursouflures, figés dans un liant de couleur saumonée. Il s’agit d’une roche fréquente au Pays basque, le poudingue, et datant de la toute première érosion du massif pyrénéen (- 300 Ma).

  • Dolmen Buluntza
    Le dolmen de Buluntza (Petit patrimoine)

    Le dolmen de Buluntza est considéré comme l’un des plus remarquables dolmens du Pays basque nord. Sur un tumulus de 15 mètres de diamètre, cette pièce funéraire des temps immémoriaux est composée de trois dalles de grès rose, surmontées par une lourde pièce de couverture en poudingue local. A observer de quelques mètres, sur fond de pic de Gatarre, car ce dolmen est situé sur un terrain privé.

  • Ajoncs
    Les ajoncs de la lande (Faune / Flore)

    L’ajonc nain (ulex minor) ou ote beltza en euskara, se plaît sur les landes sous-pâturées par le bétail domestique et colonise aisément ces étendues d’herbe rase. On le distingue des genêts, bien qu’en botanique ils appartiennent à la même famille des papilionacées, par la présence d’épines assez efficaces pour repousser les mâchoires des herbivores… et les mollets des randonneurs !

Points d’attention / Informations :

Cet itinéraire de randonnée est sur une zone pastorale, merci de prendre connaissance des bons gestes à adopter.

Points d’attention :

  • Zone pastorale : fermer les barrières, ne pas effrayer les animaux, tenir les chiens en laisse. Passez toujours à distance raisonnable du bétail.- (;)

Itinéraires à proximité

Hébergements à proximité

Agenda