• à pied : 3h - Difficulté Facile
  • Distance : 8km
  • Dénivelé : 420m
  • Public : Tous publics
Si les vieux chênes du sentier des Mulets pouvaient parler, ils auraient bien des histoires à raconter aux douaniers ! Entre Herboure et le col d'Ibardin, ils ont vu passer des dizaines de commerçants, passeurs et contrebandiers, qui utilisaient jadis ce vieux chemin, de jour comme de nuit. Les mulets portaient sur leur dos les lourdes charges, les hommes veillaient à échapper aux contrôles.
L'itinéraire débute à mi-pente du col d'Ibardin et, après avoir profité des larges points de vue sur le littoral depuis le plateau d'Aire Leku, il se glisse entre bosquets et clairières pour dénicher le départ du sentier des Mulets. Direction le col d'Ibardin, par un sentier abrité des regards et des chaleurs de l'été sous les frondaisons du vallon d'Andureta. Une façon originale de rejoindre le col d'Ibardin à pied, et pourquoi pas d'y faire quelques emplettes.
Itinéraire
  • Etape 1 :

    Du col des Abeilles au bois d'Aire Leku Au col des Abeilles (244 m), côté gauche de la route, choisir le chemin fermé à la circulation par une barrière (panneau randonnée). Il sort de la forêt, découvre le sommet de la Rhune, et atteint une hauteur dégagée. Descendre 30 m vers un petit col herbeux (266 m), puis suivre le large chemin qui remonte à droite au milieu des fougères. Traverser le plateau sommital d'Aire Leku, passer près d'une ruine, puis descendre en face sur un sentier qui courbe vers la gauche. A l'intersection de sentiers en Y (252 m), attention à bien choisir celui de gauche, dans le bois. Au second en Y, aller encore à gauche, en montée. Au troisième Y, descendre enfin à droite.
  • Etape 2 :

    Du bois d'Aire Leku à Herboure (route D404) A l'intersection (215 m) avec une piste en terre, la suivre en descente vers la droite (ignorer les sentiers annexes). Le chemin décrit une épingle à gauche sous un gros chêne (vue sur les quartiers d'Urrugne) ; juste après un ruisselet, au Y, opter pour le chemin de droite, qui descend fortement dans les cailloux. A l'entrée d'un plateau et de sa fougeraie, bifurquer à gauche sur un nouveau chemin (2 arbres morts) ; il est prolongé par un sentier. Dans le bois, juste après le petit pont, prendre le sentier qui remonte à gauche. Il alterne ensuite entre clairières et bosquets et coupe trois nouveaux ruisselets. Lorsque vous débouchez sur un pré clôturé, suivre le sentier vers la gauche, le long du grillage.
  • Etape 3 :

    De Herboure (D404) au col du Mokoa Un chemin plus large rejoint la route du col d'Ibardin (110 m) : couper prudemment la D404 et, derrière deux gros chênes, emprunter le sentier qui descend vers un ruisseau. L'enjamber à gué ; sur le petit parking, repérer à gauche le départ d'un sentier (portillon). C'est le sentier des Mulets, qui va bientôt remonter tout le vallon d'Andureta, en se tenant toujours côté gauche du ruisseau. Passer plus haut par une belle chênaie (replat), idéale pour la pause, puis continuer à monter par le large chemin herbeux, qui s'écarte sur la gauche du vallon (ignorer un sentier à droite). A l'intersection en T des six chênes, suivre un nouveau chemin vers la droite.
  • Etape 4 :

    Du col du Mokoa au col d'Ibardin Atteindre le virage d'une large piste (325 m), avec vue sur la Rhune : la suivre vers la gauche. Quasi horizontale, elle traverse les forêts, dispose de quelques points de vue, puis passe plus tard sous les ventas du col d'Ibardin. En bout de piste, traverser à gauche un parking et descendre par la route jusqu'au col d'Ibardin. Au petit rond-point du col (benta Gorria), longer la route vers la gauche sur 50 m (direction Urrugne), jusqu'au panneau « Lapurdi ».
  • Etape 5 :

    Du col d'Ibardin au col des Abeilles Au panneau « Lapurdi » (315 m), quitter le bitume pour gravir la piste en terre à droite, balisée en rouge et blanc. Lorsque le chemin bute contre un portail, remonter le sentier herbeux à droite, très raide, le long de la clôture, puis dans les fougères. Atteindre un col herbeux (385 m), avec vue sur le col d'Ibardin à droite et sur la Rhune à gauche (le premier chemin à gauche autorise un aller et retour à la Redoute des Émigrés). Continuer 30 m vers une intersection de 5 sentiers : prendre le deuxième à gauche, en descente (Biarritz en point de mire). Passer par une esplanade (quai des carriers) puis, après le dolmen effondré, poursuivre la descente en face, dans la forêt. En bas, après la barrière, garder le chemin de gauche jusqu'au retour au point de départ.
A ne pas manquer
  • L'aubépine
    L'aubépine (0,85 km) (Site naturel)

    Devant la porte de la ruine de grange (borde) se trouve un arbrisseau nommé aubépine. Des feuilles à trois lobes, des baies rouges et de fortes épines permettent de l'identifier. Elles fleurissent en mai et produisent des fruits comestibles en septembre. Les passereaux (comme le troglodyte mignon) trouvent dans la densité des branches des abris de choix pour nidifier.

  • Vieux chemin des mulets
    Le vieux chemin des mulets (3,75 km) (Site naturel)

    Sur le sentier des mulets, des traces profondes d'érosion dans les dalles rocheuses ne laissent aucun doute sur le fait que ce chemin fut jadis fortement fréquenté par les voyageurs, marchands, et contrebandiers à tel point que les roues des charrettes sont encore gravées dans la pierre. Pour mémoire, le roman Ramuntcho de Pierre Loti, écrit à Ascain, retrace ces histoires de contrebandiers.

  • Les témoins de l'histoire
    Les témoins de l'histoire (7,4 km) (Petit patrimoine)

    A partir de ce col, on fait chemin commun avec un sentier de mise en valeur du patrimoine. On pourra rejoindre la redoute des Émigrés (vestiges des guerres napoléoniennes), mais aussi dénicher des témoins protohistoriques : un simple trou sur un tumulus se révèle être un coffre dolménique (ancien dolmen), plus bas une pierre couchée les restes d'un autre dolmen, effondré, daté -3000 ans avant J.C.

  • Le quai des carrières
    Le quai des carriers (7,8 km) (Patrimoine bâti)

    Avec un étonnant muret rectiligne au beau milieu d'un replat, ce site est le témoin de l'exploitation ancienne des ressources de la montagne. Ce plateau est connu pour être le « quai des Carriers », un ancien lieu de chargement des pierres issues de sites d'extraction. On retrouve des panneaux explicatifs sur le circuit.

Points d’attention / Informations :

Points d’attention :

  • Herboure, prudence dans la traversée de la D404 (forte circulation) (43.3314184;-1.6856929)

Itinéraires à proximité

Hébergements à proximité

Agenda