• à pied : 1h45 - Difficulté Facile
  • Distance : 5km
  • Dénivelé : 170m
  • Public : Famille
Avant même de mettre son sac sur le dos, l'accès à cette balade révèle déjà une dimension historique puisque l'on emprunte la D22, ancienne voie romaine secondaire vers Saint-Jean-Pied-de-Port, devenue route des Cimes sous le Premier Empire, foulée par les armées napoléoniennes. Une fois équipé, c'est ensuite une promenade à deux visages qui vous attend. La première partie ose une incursion dans le vallon frais et humide d'Artague*, où l'on a la chance de pouvoir découvrir une grande variété de végétaux, judicieusement présentés par des panneaux didactiques : fragon, cornouiller, frêne, saule, bourdaine, fougères, noisetiers, chênes, érables, ormes, aulnes, merisiers... Le tout ponctué de petites cascades et autres lieux de fraîcheur, avant de remonter sur les collines panoramiques de la seconde partie de la randonnée.
(*) S'abstenir tout de même les lendemains de fortes pluies
Itinéraire
  • Etape 1 :

    Descente vers le vallon d'Artague Du parking, débuter par le chemin qui descend juste derrière le panneau d'information du sentier de découverte. Il s'engage dans la forêt (points d'identification des arbres) et descend jusqu'à un pré, où l'itinéraire se prolonge à droite sur un sentier. Aller à gauche au T suivant pour passer en partie basse du pré. A la source d'Artague (indiquée), commencer à descendre à droite sur le large chemin (humide) en bordure du ruisselet.
  • Etape 2 :

    Ruisseaux d'Artague et de Larregia Au niveau d'un portillon (à refermer), passer côté gauche du ruisseau d'Artague et suivre aussitôt à droite le sentier de berge. Il longe des cascades, puis des caillebotis aident ensuite à traverser des zones très humides. En bas, à la confluence des ruisseaux, suivre vers la gauche le ruisseau de Larregia, toujours en restant côté gauche du cours d'eau. Appréciez la grande variété d'arbres feuillus renseignés par les panneaux indicateurs. Après une zone de captages agricoles (portillons à passer), le sentier de bord de rivière bifurque sous un platane.
  • Etape 3 :

    La remontée vers les Trois Bornes Au pied d'un platane, quitter ici le ruisseau de Larregia et monter à gauche sur l'unique sentier, entre deux clôtures. Il ondule maintenant sur une colline, sous de beaux chênes. Après une descente, un caillebotis permet ensuite de traverser un ruisselet, puis le sentier s'écarte à droite pour investir une clairière à fougères. La trace débouche sur un chemin empierré, qu'il faut remonter à gauche, vers une nouvelle colline. Au niveau d'un arbre solitaire, remarquer dans votre dos la vue sur la Rhune, puis continuer à monter tout droit sur le chemin principal (postes de chasse).
  • Etape 4 :

    Des Trois Bornes au belvédère d'Elorrimendi Dans un léger virage à droite, en vue d'une première maison, attention à quitter la piste pour prendre à gauche un sentier herbeux en bord de clôture. Passer sous une ligne HT, descendre dans un vallon, puis remonter de l'autre côté en bordure de pré (maison). Sur une voie goudronnée, la suivre vers la droite jusqu'à un carrefour : traverser très prudemment l'intersection pour longer la D22 à gauche sur 50 m, puis suivre à droite la D257 vers Urt. Très vite, en face de la maison n°1881, monter sur le chemin empierré à gauche. Passer ensuite à gauche d'un réservoir d'eau pour rejoindre le site d'Elorrimendi.
  • Etape 5 :

    D'Elorrimendi au parking Depuis la table d'orientation d'Elorrimendi, descendre sous les pins (table) puis emprunter un bon sentier rectiligne à droite, avec une antenne-émetteur en point de mire. Laisser ensuite à main droite la bosse de la bataille de 1813 (vue sur le clocher de Mouguerre) et descendre deux lacets. En bas, continuer à gauche des antennes (ignorer le balisage GR) sur la voie partiellement goudronnée. Après les deux propriétés, traverser prudemment la D22 pour retrouver le parking.
A ne pas manquer
  • Osmonde royale
    L'Osmonde Royale (0,7 km) (Faune / Flore)

    L'osmonde royale est un grande fougère que l'on trouve au sein des zones très humides, comme ici dans le vallon d'Artague. Chaque année l'osmonde renaît de son rhizome souterrain et ses frondes (organe végétal qui joue le rôle de feuille chez les palmiers et les fougères) peuvent mesurer jusqu'à 2 m de long.

  • Chêne Tauzin
    Le Chêne Tauzin (2,6 km) (Faune / Flore)

    Vous êtes devant un chêne particulier, le chêne Tauzin, aussi appelé chêne des Pyrénées (quercus pyrenaica) car c'est une espèce atlantique surtout présente dans le Sud-Ouest (Landes et Pyrénées-Atlantiques). Il atteint tout au plus 10 à 15 m de haut et affectionne les sols siliceux et lumineux.

  • Elorrimendi
    Elorrimendi (4,4 km) (Panorama)

    A quelques encablures du site de la bataille de 1813 entre les troupes de Napoléon et celles de Wellington, Elorrimendi offre un cadre apaisant et un large point de vue de l'Artzamendi au Jaizkibel. A côté de la table d'orientation, remarquer une ancienne borne de la route des Cimes, graduée en toises (Premier Empire).

Points d’attention / Informations :

Points d’attention :

  • Traversée de carrefour et marche en bordure de la D22 sur 50 m (43.4484408;-1.4198218)
  • Traversée de la D22Attention : S'abstenir les lendemains de fortes pluies pour éviter un terrain trop boueux. (43.4540190;-1.4260295)

Itinéraires à proximité

Hébergements à proximité

Agenda