• à vélo : 4h - Difficulté Difficile
  • Distance : 82km
  • Dénivelé : 811m
  • Public : Sportifs
Cette boucle traverse le coeur du pays Basque par de petites départementales typiques ! Cet itinéraire tout en contrastes partage fonds de vallées et parties en balcon ainsi que petites routes communales et belle asphaltes de départementales. Un peu comme le chemin de Saint jacques.
Itinéraire
  • Etape 1 :

    Lohitzun Depuis le centre de Saint-Palais, commencer sur la D29 vers Arbouet. Après le château de Camou tourner à droite, et franchir la bosse d’Arbouet-Sussaute. Tourner à droite sur la D134 et continuer sur cette voie jusqu’au croisement de la D11. Prendre à droite direction Saint-Palais, puis s’engager sur la troisième route communale à gauche. Descendre et longer la Bidouze, et suivre à gauche la D242. Le chemin de Saint-Jacques longe une partie de cette départementale.
  • Etape 2 :

    Col d’Osquich A Lohitzun-Oyhercq, poursuivre sur la D242. La première montée sérieuse prend de la hauteur et offre une vue superbe en balcon sud ! Après avoir laissé Ainharp, la route passe coté Nord et descend sur Mauléon. Quitter la D242 pour s’engager à droite sur la D918 en direction de Garindein. L’ascension du col d’Osquich débute progressivement et s’accentue après Musculdy.
  • Etape 3 :

    Col d’Ipharlatzé Toujours sur la D918, entamer la belle descente. A Saint-Just-Ibarre, on retrouve le chemin de Saint Jacques qui longe le fond de la vallée. Poursuivre jusqu’à Larceveau et au rond point de la D933, tourner sur la droite. Rouler en faux plat descendant et prendre à gauche la 508, vers Ostabat Asme. Grimper le petit col d’Ipharlatze.
  • Etape 4 :

    Saint Palais Descendre le col et rester sur la D508 à l’embranchement avec la D518. Rejoindre la D8 et prendre à droite vers Saint Palais. Rouler sur la D8, d’abord sinueuse et encaissée, comme la rivière joyeuse qu’elle suit jusqu’à Saint Palais.
A ne pas manquer
  • Andurain
    Le château d'Andurain

    Le château d'Andurain est un exemple remarquable de l'architecture du grand Sud-Ouest au début du 17e siècle. Il fut édifié par Arnaud de Maÿtie, nommé évêque d'Oloron par Henri IV en 1598. Sa famille conserve cette demeure remarquable dans son patrimoine jusqu'à nos jours.

  • camou
    Le château de Camou

    Erigé sur une motte datée du 11e siècle, ce domaine fut occupé par la famille de Camou qui, à la fin du 16e siècle, s'éteignit faute d'héritier. Le domaine fut transmis aux Gassion jusqu'en 1791 et érigé en marquisat. La salle du rez-de-chaussée présente une collection d'outils anciens et relate la vie rurale et agricole. L'escalier en colimaçon mène ensuite le visiteur à l'étage où est retracée la l'histoire des Seigneurs de Camou et de la famille Gassion dans le royaume de Navarre. Une collection de maquettes fonctionnelles réalisées à partir de notes et de croquis de Léonard de Vinci et Francisco Di Georgio y est également exposée.

  • Ostabat 1
    Le village d'Ostabat

    Au Moyen Âge (dès le Xe siècle) Ostabat est une localité importante en raison du passage des pèlerins allant à Compostelle. À la croisée de plusieurs chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, elle se trouvait au cœur d'un dispositif péager. Il y avait en 1350, deux hôtels, deux hôpitaux et d'une vingtaine d'auberges ; elle reçut jusqu'à cinq mille pèlerins.

Itinéraires à proximité

Hébergements à proximité

Agenda