• à pied : 2h - Difficulté Moyenne
  • Distance : 13km
  • Dénivelé : 467m
  • Public : Sportifs
Vous aimez marcher avec en permanence un beau panorama sous vos yeux ? Flirtant sans cesse avec les lignes de crêtes, cet itinéraire est fait pour vous ! A la limite des provinces du Labourd et de la Basse-Navarre, les crêtes de l'Adarre sont un belvédère de choix sur les prestigieux voisins que sont le Baigura et l'Iparla. Sans oublier que vous êtes ici au paradis des pottok, au cœur d'une zone pastorale typique des montagnes du Pays Basque ! Chacun pourra également adapter la difficulté à son propre niveau en choisissant ou pas d'aller jusqu'au sommet de l'Adarre, qui, dans sa dernière partie comporte des pentes raides qui pourraient être pénibles pour les randonneurs moins habitués à évoluer sur ce genre de terrain.


Itinéraire
  • Etape 1 :

    Départ sur la route Démarrer sur la route D119 en direction du fronton, puis en direction de Hélette. Après 250 m, prendre à droite, puis immédiatement après, suivre la route de gauche qui se met à monter. Rester sur cette route pendant 1 km environ.
  • Etape 2 :

    Croisement de routes Prendre à gauche et franchir le passage canadien. La route continue de s'élever et, 500 m plus loin, se présente un nouveau croisement.
  • Etape 3 :

    Piste Prendre à droite le long d'une haute haie. La route va alors rapidement se transformer en piste qu'il faut suivre pendant 1,1 km en passant sous la ligne électrique.
  • Etape 4 :

    Entre 2 cols Arriver près d'un bâtiment désaffecté et prendre la piste de droite pendant 1,2 km. Elle va contourner un petit sommet côté 369 m sur la carte pour rejoindre la col suivant.
  • Etape 5 :

    Montée au sommet de l'Adarre Au col d'Urtzolepo, prendre à droite en longeant la clôture. 450 m plus loin, au niveau d'une petite terrasse herbeuse, prendre à gauche en direction du sommet. La montée devient alors très raide et il convient de grimper lentement.
  • Etape 6 :

    Sommet et descente raide Depuis le sommet, le panorama, très large sur les montagnes alentours, porte jusqu'à l'océan si l'atmosphère est suffisamment claire. Descendre ensuite à l'opposé du chemin de la montée. Attention, la descente est très raide et caillouteuse par endroits. Rejoindre le col herbeux en contrebas et prendre complètement à gauche en suivant la direction « base de loisirs ». 300 m plus loin, laisser à droite la direction de la base de loisirs et prendre à gauche le sentier qui revient vers le col d'Urtzolepo.
  • Etape 7 :

    Retour au bâtiment désaffecté Depuis le col d'Urtzolepo, prendre la piste la plus à droite. Environ 600 m plus loin, ne pas manquer la piste en terre rouge qui remonte sur la gauche. Elle se transforme un peu plus loin en un petit sentier à flanc de montagne. Sur un petit plateau, rejoindre alors une nouvelle piste qu'il faut suivre sur la droite pour revenir au bâtiment désaffecté.
  • Etape 8 :

    Retour vers le point 2 Reprendre la même piste qu'à l'aller en sens inverse pour revenir au point 2.
  • Etape 9 :

    Une variante pour le retour Une variante vous est proposée pour le retour. Traverser le passage canadien sur la droite et poursuivre sur une piste. Au bas d'une descente raide et bétonnée, suivre à gauche une nouvelle piste qui va rejoindre la route 600 mètres plus loin.
  • Etape 10 :

    Descente au village Une fois sur la route, descendre vers la droite pour rentrer vers le village de Louhossoa.
A ne pas manquer
  • Adarre
    L'église Notre Dame de l'Assomption de Louhossoa (Patrimoine bâti)

    L’église Notre Dame de l’Assomption date du XVII° siècle. Elle est de style labourdin (province basque du Labourd) et est entourée de son cimetière à stèles discoïdales. En 2014, elle a été classée aux monuments historiques. L’église d’architecture labourdine possède une tour carrée qui fait office de clocher et surplombe la localité. À l’intérieur s’impose immédiatement le retable polychrome centré sur un tableau de l’Assomption de la Vierge.

  • Adarre
    Les pottok (Panorama)

    Les pottok sont des petits chevaux qui vivent en semi-liberté dans les montagnes basques. Leur aire de répartition s'étend de la côte jusqu'à Saint-Jean-Pied-De-Port. Au delà de cette limite, la neige est trop présente en hiver pour qu'il puisse y survivre. Autrefois sauvages, les Pottok appartiennent aujourd'hui tous à des propriétaires, ce qui a été une façon de réguler et de sauver l'espèce quand elle était au bord de la disparition dans les années 70 et 80.

  • Adarre
    Les bordes (Patrimoine bâti)

    La borde est une construction éloignée du village ou de la maison qui désigne initialement un abri de berger en pierre, assez sommaire. Elle servait à garder les troupeaux, les récoltes, le foin ou encore la fougère. Aujourd'hui, beaucoup sont en ruines et d'autres ont été rénovées par les propriétaires et les utilisent bien souvent pour y passer des moments conviviaux.

Points d’attention / Informations :

Cet itinéraire de randonnée est sur une zone pastorale, merci de prendre connaissance des bons gestes à adopter.

Points d’attention :

  • Descente très raide depuis le sommet. Cette descente est à déconseiller aux personnes débutantes ou mal chaussées. La partie la plus raide est caillouteuse. (;)
  • Zone pastorale : fermer les barrières, ne pas effrayer les animaux, tenir les chiens en laisse. Passez toujours à distance raisonnable du bétail. (;)

Itinéraires à proximité

Hébergements à proximité

Agenda