• à pied : 3h - Difficulté Moyenne
  • Distance : 8km
  • Dénivelé : 550m
  • Public : Tous publics
Le village de Biriatou, charmant et typiquement basque, s'organise en quartiers entre vallée de la Bidassoa et collines verdoyantes. Il donne accès à une hauteur que beaucoup considèrent comme le premier sommet pyrénéen français, le Xoldo (l'extension gaina signifiant sommet en basque). Son ascension est surtout l'occasion de profiter d'un panorama incroyable à quelques encablures de la côté atlantique, de la baie de Saint-Jean-de-Luz à Biarritz et même au-delà vers les plages landaises par temps clair. On passe souvent beaucoup de temps confortablement assis sur les pelouses sommitales à identifier ici un village connu, là à reconnaître une plage, ou encore à dénicher le château d'Abbadia ou le rocher de la Vierge. Entre Peñas de Haya et la Rhune, on finira par basculer vers le col des Poiriers et oser un retour dans la fraîcheur des sous-bois de la rive droite de la Bidasoa.
Itinéraire
  • Etape 1 :

    De Biriatou à l'intersection de la ligne H.T. Traverser la placette du fronton de Biriatou (50 m), monter les marches, prendre la ruelle juste à gauche de l'auberge Hiribarren, puis remonter la rue suivante vers la gauche, au-delà de l'église. A l'intersection qui suit (collet), tourner à droite rue du GR10 (Mendiko Bidea). Au Y suivant, grimper par la rue à droite, balisée en rouge et blanc. Au bout du goudron (parking), continuer à monter sur le chemin empierré à droite. Après quelques lacets et un portillon, marcher tout droit sur le chemin principal jusqu'à une intersection au pied d'un pylône H.T.
  • Etape 2 :

    Le belvédère du rocher des Perdrix et le sommet du Xoldo A l'intersection d'Errekaldea (159 m), tourner à gauche et aussitôt à droite, pour gravir le sentier rocheux qui passe au pied du pylône. Modérer votre allure pour monter de façon rectiligne vers des petites falaises. A la base du Rocher des Perdrix, le sentier bifurque à gauche pour passer par une table d'orientation (290 m). Marcher 50 m à l'horizontale, puis choisir le sentier qui monte sur la droite. On peut bientôt éviter un abrupt rocheux du GR10 par un lacet herbeux. Plus haut, la montée très panoramique se prolonge entre fougères et ajoncs. Le sentier rejoint une autre trace venant de la gauche : poursuivre tout droit l'ascension du Xoldo sur des pentes désormais plus faciles.
  • Etape 3 :

    Du sommet du Xoldo au col de Pitare Après avoir profité du point de vue, traverser le sommet du Xoldo (486 m) et, dans l'alignement, débuter la descente sur un sentier. Il décrit deux grandes courbes et rejoint le col herbeux d'Osin (371 m) : continuer sur le bon chemin à gauche, face à la Rhune. Il descend vite au col de Pitare.
  • Etape 4 :

    Du col de Pitare au bois d'Ihiztoki Au col de Pitare (316 m), abandonner le balisage GR pour tourner à droite sur un chemin qui se divise immédiatement en deux branches : choisir à gauche celle qui entre dans la forêt. Le chemin descend dans le bois en deux grands lacets, puis longe un ruisseau. Parvenus sur une piste en terre (221 m), traverser le ruisseau et suivre la piste vers la droite. A l'intersection en croix de Lantzetaerreka (200 m), suivre le deuxième chemin à droite, quasi horizontal. 200 m plus loin (Y), veiller à quitter la piste pour le sentier à gauche, dans un tunnel de végétation. A la sortie d'un virage, rester à gauche en descente, puis 80 m plus bas sur la droite.
  • Etape 5 :

    Retour à Biriatou Juste après une barrière, parvenir à une intersection sous un gros chêne (90 m) : attention à bien choisir le sentier qui remonte à droite. Au sommet de la montée, passer un portillon puis marcher sur le sentier forestier en bord de clôture. Il descend ensuite en traversant plusieurs combes et sous-bois. Après un ruisseau, le sentier commence à remonter dans la forêt. A l'intersection en Y, ignorer une trace à gauche et continuer à monter à droite sous les chênes et les châtaigniers. Juste après le passage sous la ligne H.T., retrouver le sentier de montée, qu'il suffit de descendre à gauche pour rentrer à Biriatou.
A ne pas manquer
  • Fronton Biriatou
    La place du fronton de Biriatou (0 km) (Petit patrimoine)

    Le fronton de Biriatou, dit « en place libre », offre un bel ensemble architectural entre maisons, tribunes, auberge et aire de jeux de pelote (issus du jeu de paume). Vous aurez peut-être l'occasion d'y voir des jeunes du village pratiquer. Un peu plus bas dans le village, la salle polyvalente Xoldo héberge un mur à gauche, également dédié aux parties de pelote.

  • GR10
    Le GR10 (1,5 km) (Panorama)

    Nombreux sont les randonneurs à fouler ce sentier qui s'élève au-dessus de Biriatou, certains avec un gros sac-à-dos et le rythme prudent du voyageur au long cours. C'est ici le début du GR©10, qui permet de traverser toute la cordillère pyrénéenne de l'Atlantique à la Méditerranée, soit environ 870 km d'aventure !

  • Bidasoa
    Vue sur le delta de la Bidassoa (2,6 km) (Panorama)

    Le sommet du Xoldo permet de survoler du regard tout le littoral. Si l'on s''attarde sur le delta de la Bidassoa, on peut débusquer d'îlots de végétation épargnés par les constructions entre Irun et Hendaye. Il s'agit de zones préservées, comme la réserve naturelle de Plaiaundi, qui mérite une visite. Long de 66 km, le fleuve Bidassoa prend sa source en zone navarraise des Pyrénées. Bien que son premier tronçon soit connu sous le nom de fleuve Baztan, à partir de la localité d’Oronoz-Mugaire il devient le fleuve Bidassoa.

  • Houx
    Le houx (3,6 km) (Site naturel)

    Le chemin traverse un bosquet de houx, reconnaissables aux baies vertes à rouges à maturité, et surtout aux feuilles luisantes aux bords piquants (rameaux qui ornent les tables de Noël). Remarquer comment, en ayant pris de la hauteur et désormais hors de portée des animaux brouteurs, les feuilles se débarrassent de leurs piquants.

  • Tumulus de Pitare
    Les tumulus de Pitare (3,95 km) (Site naturel)

    Le secteur du col des Poiriers (ou Pitare) est connu pour sa densité de tumulus-cromlechs, des monuments funéraires datant de la préhistoire à l'Antiquité, prenant la forme d'un amoncellement de terre et pierres. On peut en débusquer dès l'entrée dans le bois de Pitare, même si la végétation rend son observation délicate.

Points d’attention / Informations :

Cet itinéraire de randonnée est sur une zone pastorale, merci de prendre connaissance des bons gestes à adopter.

Itinéraires à proximité

Xoldo

Xoldo

Le village de Biriatou, charmant et typiquement basque, s'organise en quartiers entre…

BIRIATOU

Hébergements à proximité

Agenda