Vue par défaut de l'objet. Cliquez pour créer un template personnalisé, ID du Nœud : 3006, ID de l'objet : 3298

Un Versailles au cœur du Pays basque

Un Versailles au cœur du Pays basque

Un Versailles au cœur du Pays basque

Ma visite de l’intérieur terminée, je vais flâner dans le jardin à l’anglaise qui donne sur l’arrière de la maison. Ensuite, direction le jardin à la française, où je découvre de nombreuses plantes soigneusement alignées. Le long d’une allée vous apercevrez le coin des poètes. Je me dirige vers l’orangerie où une exposition de photographies m’attend. Je termine mon tour du jardin par la grande pergola et j’ai la chance de voir les jets d’eau le long du chemin. Ma visite se clôture par les communs.

Un coup de cœur !

Je suis ravi de ma visite. J’ai particulièrement apprécié le jardin à la française et le bureau de l’auteur. Je dois dire que la villa Arnaga vaut le détour. C’est très différent d’une visite de château ou d’hôtel particulier. Arnaga nous donne l’impression d’être chez nous, à la campagne. Vous y passerez un très bon moment !

Je pense revenir pour les visites théâtralisées de l’été… et qui sait peut-être vais-je me lancer dans le théâtre ?!

Si vous hésitez encore, je vous précise que cette villa est classée Monument historique et Jardin remarquable. 

Côté pratique

La villa Arnaga est très facile d’accès. Une fois arrivée sur la commune de Cambo-les-Bains je n’ai eu qu’à suivre les panneaux pour trouver l’entrée de la demeure.

Après avoir laissé ma voiture au parking, je n’ai plus eu qu’à me diriger vers le portail et la billetterie. Plusieurs tarifs, vous sont proposés. Pour ma part, j’ai opté pour la visite guidée et ai payé : 9€. Finalement, je suis resté environ 2 heures, le temps de faire le tour des deux jardins (attention la villa et le jardin à l’anglaise ne sont pas accessibles aux personnes à mobilité réduite).

 

« C’est dans ce grand jardin qu’il laissa trainer tant de rêves… Et de rires aussi parfois, si frais parce qu’ils venaient de l’âme. Il s’amusait de tout dans ce jardin, de l’air qui changeait les couleurs, des fleurs qui changeaient de parfum, des oiseaux qui changeaient de chansons. » Rosemonde Rostand

BA RA TZEA

Non

Préparez votre séjour

Réserver

Publicités